Le monde de Naruto 20 ans plus tard

Forum de jeux de role de Naruto 20 ans plus tard. Venez jouer leurs enfant ou même les personnages que vous aimez tant avec 20 ans de plus.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Daiki Gekko maintentant terminée

Aller en bas 
AuteurMessage
Daiki Gekko
Jonin-assistant senseï
Daiki Gekko

Nombre de messages : 27
Age : 24
Village : Konoha
Numéro d'équipe : Équipe Genin 3
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Daiki Gekko maintentant terminée   Mer 29 Avr 2009, 21:31

Nom du personnage: Gekko

Prénom du personnage: Daiki

Âge: 23 ans

Village d'origine/village actuel: Konoha

Parents, frère soeur etc, déjà présent sur le forum et jouer par quelqu'un: Personne

Description physique: D'une taille légèrement supérieure à la moyenne, j'ai les cheveux d'un violet plus sombre que celui de ma mère avec quelques mèches rebelles contre lesquelles j'ai renoncé à me battre depuis longtemps. J'ai une carrure moyenne, pour un ninja du moins, et comme vous pouvez vous en douter, je porte presque tout le temps ma veste de Jonin récemment acquise. Mon tachi est rangé dans un fourreau sur le long dans mon dos et j'ai également un wakisashi, dans un fourreau à la ceinture, pour pouvoir les dégainer très rapidement, en plus de l'attirail de ninja habituel. Mes yeux sont d'un brun plutôt pâle, noisette comme on dit. J'ai le teint très pâle et les yeux cernés, dû à l'insomnie que me fait parfois subir la vilaine toux que je semble malheureusement traîner depuis toujours. Ma mère m'a déja dis que ça devait être héréditaire parce que mon père avait exactement le même problème.

Description psychologique: Je crois pouvoir dire sans me tromper que je suis quelqu'un de réservé, timide même, sans être antipathique pour autant. Je suis naturellement prudent, parfois même un peu trop, et je n'aime pas prendre de risques et encore moins en faire courir à quelqu'un. Résultat: je ne suis pas forcément un très bon chef, surtout pour les missions de haut niveau. Je suis capable d'assumer ce rôle si c'est nécessaire, mais je n'apprécie pas trop. Je sais garder mon sang-froid et avoir mes émotions en parfait contrôle dès que c'est nécessaire. Par contre, dans la vie de tous les jours, je suis beaucoup plus relax et j'ai le sourire facile. Je suis d'un optimisme parfois naïf, je l'admets sans honte. J'ai tendance à être plutôt orgueilleux pour ce qui a trait à ma santé. Je déteste admettre ma faiblesse à ce sujet. Je suis quelqu'un qui n'abandonne pas facilement et je crois que la chose la plus importante pour réussir c'est de croire en soi et de croire en ses rêves. Avec ça, tout est possible!

Histoire: Je suis le fils de Yugao Uzuki et de Hayate Gekko. Je n'ai jamais connu mon père, qui avait déjà été tué avant même que ma mère ne sache qu'elle était enceinte. Lorsque je lui avais posé la question, alors que je n'était encore qu'un enfant, elle m'avait dit qu'il était mort avant ma naissance. Je me rappelle encore que ça m'avait fait beaucoup de peine alors je demandais sans cesse à ma mère de me parler de lui, pour en apprendre plus sur lui puisque je savais que je ne le verrais jamais. Tout ce que j'ai connu de lui ce fut ces récits, quelques photos et son tachi, qui ne m'a jamais quitté depuis. Ce n'est que plus tard, quand je fus assez âgé et mature pour comprendre, qu'elle m'a avoué qu'il avait été assassiné. J'admets que sur le coup je me suis juré de le venger, mais plus tard j'y ai repensé et je me suis dis que ce n'était sans doute pas la chose à faire. J'ignorais tout du ninja, car ça devait être un ninja, qui a fait ça. Ça pouvait même être quelqu'un de bien. Les ninjas sont des combattants, des tueurs. Si la mission l'exigeait, un ninja devait être prêt à se débarrasser de n'importe qui. C'était la dure réalité du monde des shinobis, ce l'est toujours d'ailleurs. De plus, je n'étais quand même pas assez niais pour croire que le venger pouvait ramener mon père ou me faire me sentir mieux de quelque façon que ce soit. Malgré tout, si un jour je découvrais celui qui a fait ça, je doute fort pouvoir y être indifférent. Je pourrais passer par-dessus, peut-être même pardonner à la limite, mais à condition de comprendre... Pourquoi? Et même dans ce cas oublier... ça jamais.

Depuis mon plus jeune âge, j'avais toujours voulu être ninja. Mon père était un Jonin, ma mère une ANBU alors pour moi c'était déjà tout tracé. C'était décidé et, dans ma tête de gamin, c'était immuable. Je ne me suis jamais posé trop de questions à ce sujet... jusqu'au jour ou ma mère était venue consulter un médic pour savoir s'il ne connaîtrait pas quelque chose qui pourrait m'aider. Bien sur, ce n'était pas le cas mais, quand il a su que je voulais devenir ninja, il m'a conseillé d'abandonner. Je n'en croyais pas mes oreilles, ce rêve était tout ce que j'avais. Il disait qu'avec mon état de santé ce ne serait pas très sage et que je devrais choisir un métier plus calme. Quand je suis sorti, j'étais découragé, déprimé même. Ma mère aussi me regardait d'un air triste car elle avait entendu ce qu'il avait dit. Elle pensait que j'allais laisser tomber. Alors, quand j'ai marmonné qu'il "allait bien voir de quoi j'étais capable" et que "je ne me laisserais pas arrêter par des attitudes défaitistes comme ça", elle n'a pas cherché à cacher son sourire. C'est là que j'ai compris qu'elle, elle m'appuyait. Elle m'a dit de ne jamais laisser les autres décider de ce que je pouvais faire et de ce qui m'était interdit. Et Dieu sait à quel point j'ai appliqué ce principe!

Je suis entré à l'Académie à l'âge de huit ans. C'est à ce moment que maman m'a offert mon premier et unique tachi jusqu'à ce jour en me disant qu'il avait appartenu à mon père autrefois. Même si j'étais encore très loin d'avoir la force de le manier convenablement, voire de le lever, ça m'avait vraiment fait plaisir. J'avais l'impression pas totalement fausse de suivre ses traces et je trouvais ça fantastique. Je dois avouer que mes résultats n'étaient pas très bons. Je n'étais pas particulièrement brillant et mes performances physiques étaient considérablement amoindries par cette maladie qui agissait comme une vraie malédiction. Au moins j'étais motivé et c'est ce qui m'a sauvé. J'ai travaillé d'arrache-pied, décidé à m'améliorer pour montrer que je pouvais y arriver. J'avais bien compris que je ne pourrais jamais être le plus fort, le plus rapide, le plus endurant ou le plus n'importe quoi en fait. Avec le temps, j'ai fini par rattraper en technique ce que je ne pouvais pas atteindre en puissance. J'ai appris à manier le tachi peu a peu, lui consacrant toujours du temps dans mes entraînements quotidiens. Et ces entraînements ont fini par porter leurs fruits. Vers treize ans j'ai reçu mon bandeau de ninja et je suis devenu Genin. J'étais seulement dans la moyenne (dans le bas de la moyenne en fait...) mais j'étais probablement encore plus heureux que le meilleur de ma promotion. Je l'avais fait! À part ma mère, personne ne s'attendait à grand chose de moi et je venais de leur prouver qu'ils se trompaient. Que, même si on m'avais dit que c'était impossible, ou du moins vraiment difficile, j'en avais été capable. Et rien n'aurait pu me rendre plus fier!

C'est également durant mes années d'Académie que j'ai rencontré Kamira. À l'époque, j'avais douze ans, j'allais bientôt graduer, et elle venait d'entrer à l'Académie à l'âge exceptionnel de six ans. C'était une jeune prodige pourvue d'un solide caractère, complètement à l'opposé de moi en fait. J'ai fait un peu connaissance avec elle et on est presque devenus amis, mais après avoir gradué je n'y ai plus vraiment pensé, trop occupé par les défis de cette nouvelle vie de ninja. J'ai été surpris d'apprendre qu'elle avait quitté l'Académie seulement un an après moi alors qu'elle avait commencé six ans plus tard. Je dois admettre que j'étais même un peu jaloux, mais bon j'ai toujours su qu'elle serait exceptionnelle alors un tel exploit ne m'a pas paru si impossible après coup. Nos chemin ne se croisèrent à nouveau que pendant l'examen Chunin. Ça faisait deux ans que j'étais Genin et notre sensei avait recommandé notre équipe pour l'examen. Pendant le rassemblement précédant la première épreuve, j'ai reconnu dans la foule une jeune fille portant le bandeau de Konoha qui m'était terriblement familière. C'était encore Kamira! Elle venait alors tout juste d'avoir neuf ans alors que j'étais bien avancé dans mes quinze ans. Les premières épreuves furent franchies avec succès par plusieurs équipes, dont les nôtres. Pendant la ronde des préliminaires, qu'ils avaient du tenir à cause du trop grand nombre de candidat restant, le hasard nous joua un drôle de tour. Nous nous sommes retrouvé l'un contre l'autre. Elle avait neuf ans, j'en avais quinze et pourtant... Même maintenant je ne sais pas trop ce qui m'est arrivé ce jour-là. Je me souviens juste m'être réveillé à l'hôpital avec un mal de tête énorme et avoir appris que Kamira était l'une des seule à avoir passé l'examen. Après avoir obtenu mon grade de Chunin quelques années plus tard, nous avons eu à faire équipe à plusieurs reprises. Je me souviens particulièrement d'une mission, il y a un ou deux ans, qui avait très mal tourné. Sans se démonter ou seulement fléchir, elle a pris son rôle de chef avec brio et nous avons tous pu nous en sortir indemne. Je crois bien que, aussi ridicule que ça vous paraisse, c'est à ce moment précis, en la voyant se démener sur le champ de bataille pour être sûr de ne perdre aucun de ses hommes, que j'en suis tombé désespérément amoureux... Enfin, on s'éloigne un peu du sujet alors passons à autre chose.

Le reste de mes années de Genin et de Chunin se déroulèrent à peu près sans histoire. Je les ai consacré à perfectionner le maniement de mon tachi et mon ninjutsu et à accomplir les missions qu'on me confiait, bien entendu. C'est également durant mes années de Chunin que j'ai amélioré ma perception du chakra environnant au point de pouvoir suivre quelqu'un uniquement par les "traces" de chakra qu'il laisse derrière lui. Bien sûr, en connaissant le chakra que je cherchais, ou même la personne, les recherches sont beaucoup plus faciles. Les résultats varient aussi selon l'endroit à partir duquel je dois relever "l'empreinte" de chakra que je cherche. Plus c'est un lieu fréquenté, plus c'est dur, évidemment, car je dois la démêler de celle de toutes les personnes qui sont passées par ici dans environ les six dernières heures. Une piste ne peut que rarement être suivie plus de deux heures, mais les résidus de chakra de ceux qui sont passés précédemment peuvent subsister après ce délai et brouiller les autres pistes.

Il n'y a que quelques semaines, j'ai enfin passé mon examen Jonin avec succès. C'était l'étape ultime que je visais et je l'avais enfin atteinte. Maintenant, tout ce que je voulais c'était prendre une équipe de nouveaux Genin sous ma tutelle et leur enseigner de mon mieux tout ce que je savais sur ma vie de ninja. On m'a alors proposé d'assister Iruka-sensei... ah non c'est vrai ce n'est plus sensei maintenant. Je ne m'y habitue toujours pas... En tout cas, on m'a proposé de l'aider à s'occuper d'une équipe de Genins tout récemment diplômés de l'Académie et j'ai accepté avec enthousiaste. On m'a dit que je les trouverait sur le terrain d'entraînement du fond. Je suis aussitôt parti les rejoindre.

Style de Jutsu: Je suis plus habile avec les lames, comme wakisashi et surtout mon tachi, celui qui avait jadis appartenu à mon père, mon arme de prédilection. Je crois qu'on peut dire que je me défend plutôt bien en ninjutsu (de type Suiton) aussi. J'ai aussi commencé à travailler ma seconde affinité élémentaire, le futon, mais on ne peut pas dire que je suis vraiment très doué étant donné que ma priorité a toujours été le kenjutsu. Je me suis également entraîné à détecter le chakra des autres au point où je peux les pister à leur chakra jusqu'à environ une heure après leur passage, voire plus s'il a un chakra très puissant ou reconnaissable ou si l'endroit en question est très peu fréquenté. Cela demande par contre beaucoup de concentration.

Jutsu spécial: Je crois que si il y a quelque chose à nommer ce serait ma version personnalisée de la "danse du croissant de lune", dont j'ai laissé le coup principal intact, me contentant d'ajouter un enchaînement précis de coups de tachi destiné à projeter l'adversaire dans les airs avant d'achever avec la dernière attaque, la principale. Je n'ai pas pris la peine de lui donner de nom, après tout je ne crois pas que l'on peut dire que j'ai inventé quoi que ce soit. Je me suis seulement contenté de m'approprier cette technique à ma façon...

Rang que vous désiré: Je crois bien qu'il est déjà là alors ce ne sera pas la peine.

[PS: Désolé si c'est un peu long mais pour bien jouer un personnage, il faut bien le connaître Wink Et tu me diras s'il y a des choses avec lesquelles tu n'es pas d'accord dans le bout où je t'ai inclue Kamira. J'ai fait de mon mieux pour respecter ce que tu avais mis dans ta présentation mais s'il y a quelque chose, ne te gène pas...]

_________________


Il n'y a que pour un compagnon que j'accepterais de mourir
Que pour un ami que je le ferais sans hésiter
Et que pour un frère que je le ferais avec le sourire
Simplement heureux de savoir qu'il continuera d'exister


Dernière édition par Daiki Gekko le Dim 27 Juin 2010, 11:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kioshi Kamizuki
Genin
Kioshi Kamizuki

Nombre de messages : 60
Age : 26
Village : Konoha
Numéro d'équipe : Genin équipe 2
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Daiki Gekko maintentant terminée   Sam 02 Mai 2009, 07:30

accepter mon cher malade préféré XD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakura Haruno
Administrateur-7ième Hokage-Chef des anbu-Jonin-Sensei-Femme de Naruto-Chef médecin
Sakura Haruno

Nombre de messages : 470
Age : 29
Village : Konoha
Numéro d'équipe : Sensei équipe #1Genin
Humeur : Se demande comment annoncer la terrible nouvelle à Miharu
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: Daiki Gekko maintentant terminée   Sam 02 Mai 2009, 09:32

Accepter pour moi aussi.

Kamira est en total accord, puisque tu la montre sous un jours positif Razz:P

_________________
]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.emeraudechevaliers.forumotion.com
Daiki Gekko
Jonin-assistant senseï
Daiki Gekko

Nombre de messages : 27
Age : 24
Village : Konoha
Numéro d'équipe : Équipe Genin 3
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: Daiki Gekko maintentant terminée   Sam 02 Mai 2009, 09:33

Merci tout le monde Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Daiki Gekko maintentant terminée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Daiki Gekko maintentant terminée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Offre terminée.
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense
» Banniere et modif image [Terminé]
» Maquettes terminées de Beute ou Capturé
» [Terminé] Mazzer Major

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de Naruto 20 ans plus tard :: Avant de commencer le r-p :: Présentations :: présentations acceptées-
Sauter vers: